Hommage

Henri LIMOUZIN

Et "la musette à Matthieu"

Grand auteur halieutique qui a bercé mon enfance par ses articles dans "la pêche et les poissons", Henri LIMOUZIN était un des grands de la pêche et pour ce qui me concerne l'auteur de "la musette à Matthieu" avant tout.
Ces petites histoires qui étaient éditées chaque mois dans la revue "la pêche et les poissons" ont contribué à cultiver la nostalgie de ces époques que mon père me contait.
Mon père était d'ailleurs le premier à me "chiper" ma revue pour lire "la musette à Matthieu" et me dire qu'il n'y avait que cela de bien dans cette revue qui ne valait pas "au bord de l'eau" qu'il avait connu dans sa jeunesse ....

Extrait du blog de Martine COURTOIS-LIMOUZIN, épouse de Henri.
 « La Musette à Matthieu » raconte les aventures de deux personnages d’histoire et de culture différentes, Matthieu vivant à la campagne et Jean-Marc à la ville. C’est au travers de la pêche qu’ils vont se lier d’amitié et partager des moments inoubliables. Tout au long de ces pages, le lecteur est guidé par Matthieu, ou plutôt par son sens de l’eau, de l’observation de la nature et la connaissance de son territoire. Dans ces histoires se mêlent pêche et terroir en l’occurrence le Marais Poitevin, avec des dialogues pleins d’humour, d’ironie et d’affection dissimulée.

Il existe 3 tomes regroupant les nouvelles qui paraissaient dans la revue, et les tomes 2 et 3 sont encore en attente de souscriptions pour être éditées, je vous invite donc à télécharger les bons de souscription pour commander ces livres qui valent le détour, croyez moi.
Vous trouverez toutes les informations sur le blog ci-dessous :



Extrait du blog de Martine COURTOIS-LIMOUZIN
La première partie, « Les choses de la pêche », est un roman qui raconte l’amitié entre Thomas, vieux garde pêche qui vit seul et Christophe, un jeune pêcheur passionné et acharné .Thomas se défend de s’attacher à ce jeune ado qui  vit entre une mère absente et très citadine et un père médecin, pris par son travail. Finalement cette amitié naîtra bel et bien et c’est son histoire  vécue à travers de multiples parties de pêche, qu’Henri Limouzin raconte là,  dans le terroir de son enfance, dont il a toujours gardé la nostalgie, le Marais poitevin.
La seconde partie est constituée d’une vingtaine de nouvelles du « Point de vue de Sirius », qui n’est autre que l’ancêtre de « La musette à Matthieu », qu’Henri Limouzin avait écrites entre 1969 et 1972 dans L’ECHO DES PECHEURS. Vous y retrouverez deux personnages semblables à Matthieu et Jean Marc : Basile et Nicolas, qui vivent eux aussi une amitié bourrue qui ne veut pas s’avouer. Et chacune de ces menues aventures vous emmènera dans  une partie de pêche où le vieux maître, naïf par sa rusticité mais rusé par son bon sens naturel, partagera avec un plaisir dissimulé, sa connaissance de la nature, des poissons, avec Nicolas le citadin.

Ci-dessous, la nouvelle édition et son changement de couverture :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

1ère sortie 2018 en Ultra léger !

La pêche est un sport ?

L'ouverture c'est pour qui ?